2- Installation dans le boîtier

Dans ce chapitre, nous allons installer les composants restants dans le boîtier : carte graphique (une très belle SAPPHIRE Radeon HD 6950 dans notre cas ;) ), bloc d’alimentation, lecteur/graveur, disque dur et SSD. Ça fait du monde, mais vous verrez que leur installation est assez rapide. D’autant que nous ne nous occuperons pas des branchements pour l’instant.

Mise en place de la carte graphique

Dans le chapitre précédent, nous avons fixé la carte mère au boîtier. C’est maintenant le moment de brancher les différentes cartes filles que nous avons choisies pour notre configuration. Dans notre cas, pas de carte réseau ou autre carte son, tout cela étant déjà présent (et amplement suffisant) sur la carte mère. Nous nous concentrerons donc ici sur la reine des cartes filles, le composant le plus important d’une configuration de joueur : la carte graphique.

Notre carte graphique

Notre carte graphique
Tout comme pour les barrettes de RAM, évitez de toucher les connecteurs de la carte graphique ! Cela est valable pour toutes les cartes filles PCI/PCIe.

Pour commencer, il nous faut libérer les emplacements à l’arrière du boîtier, qui serviront à laisser paraître les connectiques offertes par notre carte fille. Pour savoir quel(s) cache(s) retirer, il n’y a pas trente-six solutions : il faut essayer ! :p Positionnez donc votre carte graphique en place sur son port PCI x16, sans la brancher, et observez simplement les emplacements dont vous avez besoin.

Quels caches allons-nous devoir retirer ?

Quels caches allons-nous devoir retirer ?

Il suffit alors de détacher les caches métalliques ainsi repérés. S’il le faut, faites levier avec un tournevis pour les faire sauter. Attention, ils sont parfois tranchants !

On retire les caches pour la connectique de la carte graphique

On retire les caches pour la connectique de la carte graphique
Je dis « les » emplacements, mais il se peut que votre carte graphique n’en nécessite qu’un seul.

Il ne reste plus qu’à brancher notre carte graphique !

Carte graphique en place

Carte graphique en place
Retour en haut

Mise en place du bloc d’alimentation

Enchaînons avec le bloc d’alimentation qui, pour mémoire, ressemble à une bonne vieille GameCube (désolé, mais ça m’y a toujours fait penser) :

Notre bloc d’alimentation

Notre bloc d’alimentation

Le bloc d’alimentation doit être placé en haut ou en bas du boîtier, tout dépend de ce dernier. Dans la grande majorité des cas, il se positionne à l’arrière (côté BackPanel).

Le plus important est de veiller à ce que le ventilateur du bloc d’alimentation (que l’on peut voir sur la photo ci-dessus) ne soit pas contre une surface sans grille d’aération. Dans notre cas, l’alim est positionnée en bas de la tour, ventilateur vers le bas. On remarque d’ailleurs bien la grille d’aération sur la photo ci-dessous :

Positionnement du bloc d’alimentation

Positionnement du bloc d’alimentation

Le bloc est alors fixé à l’aide de quatre vis situées à l’arrière du boîtier :

Fixation du bloc d’alimentation

Fixation du bloc d’alimentation

Encore une fois, nous nous occuperons de tous les câbles plus tard. :p

Retour en haut

Le disque dur, le SSD et le lecteur/graveur

On avance, on avance ! Encore trois composants et nous seront au grand complet : les périphériques de stockage. Dans notre configuration, nous avons tout d’abord un SSD, qui mettra à disposition de l’OS et des programmes sa grande rapidité. Nous allons également mettre en place un disque dur, servant cette fois au stockage des données. Enfin, on ne pourra pas se passer du classique lecteur/graveur.

Disque dur et SSD

À gauche notre SSD pour l’OS et les programmes, à droite notre disque dur pour les données

À gauche notre SSD pour l’OS et les programmes, à droite notre disque dur pour les données

Disques durs et SSD s’installent exactement de la même façon. Dans notre cas, ils prennent place dans des tiroirs situés à l’avant de la tour. Ci-dessous, vous pouvez voir les six emplacements disponibles dans notre boîtier. Nous n’en utiliserons bien sûr que deux.

Les disques durs et SSD se placent dans les tiroirs prévus à cet effet, à l’avant de la tour

Les disques durs et SSD se placent dans les tiroirs prévus à cet effet, à l’avant de la tour

Le type de fixation peut varier du tout au tout d’un boîtier à l’autre. La plupart du temps, il ne suffit que de quelques vis, plus ou moins facilement accessibles. Parfois, il n’y a même pas besoin de vis !

Attention à la manière dont vous placez le (ou les) disque(s) et le SSD. Tout d’abord, prenez garde à ce que leur position n’entrave pas le passage des câbles, que ce soit les leur ou ceux des autres composants. Dans notre cas, les tiroirs étant placés « à 90 degrés », cela ne pose pas trop de problème. Veillez ensuite à positionner au mieux les composants en fonction de leur échauffement. Même si un SSD chauffe bien moins qu’un disque dur classique, il est préférable de ne pas placer les deux sur des tiroirs juxtaposés. Laissez-leur de l’air ! Pour la même raison, on préférera positionner le composant qui chauffe le plus (ici le disque dur) plus près des ventilateurs de façade.

Après avoir retiré les tiroirs de leur emplacement, on y visse les périphériques. Ceux-ci sont en effet munis de pas de vis qui s’alignent parfaitement avec les trous présents sur les tiroirs. Pour les SSD, qui sont au format 2,5″, il est parfois nécessaire d’utiliser un adaptateur afin de les installer dans les emplacements 3,5″. Ce type d’adaptateur est bien souvent fourni avec le boîtier, mais vous pouvez également vous en procurer à l’unité.

Montage du disque dur et du SSD sur leur tiroir

Montage du disque dur et du SSD sur leur tiroir

Il ne reste plus qu’à remettre les tiroirs à leur place et le tour est joué. :)

Lecteur/Graveur

La manipulation n’est pas plus compliquée pour le lecteur/graveur. Cette fois, on le place en façade (c’est mieux pour insérer un CD, croyez-moi) :

Insertion du lecteur/graveur dans le boîtier

Insertion du lecteur/graveur dans le boîtier
Il sera peut-être nécessaire d’enlever la face avant du boîtier pour enlever le capot de l’emplacement du lecteur. Mais encore une fois, cela dépend de votre boîtier.
Une vis de chaque côté du lecteur

Une vis de chaque côté du lecteur

Ce n’est pas le cas ici, mais de plus en plus de boîtiers sont équipés de systèmes screwless (sans vis) pour les baies 5,25″. On voit ici que c’aurait été un petit plus bienvenue.

Une fois le lecteur en place, il suffit généralement d’une vis de chaque côté pour le maintenir. Parfois, il faut monter au préalable des rails sur le lecteur lui-même afin de pouvoir l’insérer dans le boîtier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s