2- L’espace de présentation

Présentation

Dessiner des objets en 2D ou en 3D c’est bien mais il est nécessaire de savoir les préparer en vue d’une impression sur papier ou d’une publication au format PDF par exemple. Pour cela, AutoCAD possède 2 espaces distincts. Un espace pour dessiner nos modèles en grandeur réelle (échelle 1/1) qui correspond à l’espace objet que vous connaissez et un espace pour mettre en page ces modèles afin de pouvoir les diffuser convenablement en tant que plans de fabrication avec une échelle définie. Voici notre espace de présentation :

Image utilisateur

Lorsque vous allez concevoir de vrais projets avec AutoCAD, vous utiliserez un processus généralement défini par les étapes ci-dessous :

  • L’ouverture de votre gabarit de dessin.
  • La création de votre dessin dans l’espace objet.
  • La création des vues pour positionner les éléments sur le papier.
  • La définition de l’échelle avec laquelle votre dessin sera représenté.
  • La création d’annotations directement dans les vues (côtes, textes et repères).
  • Le traçage ou la publication du dessin.

Ce processus correspond à la suite logique des étapes de conception d’un modèle sous AutoCAD. L’espace de présentation va donc nous servir à mettre en page nos modèles afin qu’ils puissent être interprétés par les différents acteurs du processus de fabrication. Rappelez-vous que lorsque vous dessinez, tous les éléments créés viennent de vous. Et les erreurs aussi ! :-° Soyez donc vigilant.

Retour en haut

Les onglets de présentation

Souvenez-vous dans le chapitre sur la découverte et la manipulation de l’interface (Partie 1). Je vous ai parlé des onglets de la zone de dessin. Ces onglets nous aident à basculer entre l’espace objet et les différents espaces de présentation. Nous pouvons créer, supprimer, renommer et/ou modifier autant d’onglets de présentation que nous le souhaitons.

Renommer un onglet de présentation

Commençons par renommer un des onglets de présentation. Nous allons lui attribuer le nom du format de papier A4. Pour réaliser cette opération, Commencez un nouveau dessin à partir de votre gabarit personnel. une fois le dessin ouvert, faites un clic droit sur l’onglet de présentation que vous souhaitez renommer et choisissez Renommer.

Image utilisateur

Attribuez à votre onglet le nom « A4 » et cliquez n’importe où dans la zone de dessin. Vous devez avoir les mêmes onglets que ceux présentés dans l’image ci-dessous :

Image utilisateur
Contrairement aux onglets de présentation, vous ne pouvez pas renommer l’onglet Objet. Chose qui d’ailleurs ne servirait strictement à rien puisque nous n’avons qu’un seul espace objet. :p

Bien sûr, vous pouvez donnez n’importe quel nom à vos onglets. Seulement, pour la suite du cours je vous conseille d’indiquer des formats de papier comme nom d’onglet. Ceci dans le but de trier les présentations par taille. Renommez le deuxième onglet avec le nom « A3 » et enregistrez votre gabarit mais ne le fermez pas tout de suite.

Créer une présentation

Répétez le clic droit sur un onglet de présentation et choisissez Nouvelle présentation. Un nouvel onglet vient se greffer à côté des deux autres.

Image utilisateur

Répétez cette opération puis renommez respectivement les deux nouveaux onglets en « A2 » et « A1 ». Pour ma part, je m’arrêterai à ce dernier format mais rien ne vous empêche de créer un format « A0 » ou même une présentation nommée « 3D » par exemple. ;) Bon, si vous avez bien suivi, voici ce que nous avons :

Image utilisateur

Tous nos onglets sont créés. Pensez à enregistrer votre travail. Nous allons créer la structure de nos formats de papier. Pour cela, nous allons faire appel à un outil bien pratique : l’éditeur de bloc.

Retour en haut

Créer un cartouche paramétrable

L’idée première va être de créer un cadre correspondant au système de coordonnées du plan pour chaque format de papier. Si vous ne voyez pas de quoi je parle, il serait temps d’aller lirele cartouche et le système de coordonnées des conventions du dessin industriel présent en annexe. Ensuite, nous créerons un cartouche paramétrable afin de pouvoir compléter ses champs plus rapidement.Puisque je suis quelqu’un de très gentil :-° , j’ai déjà préparé tous les systèmes de coordonnées pour chaque format de papier. Vous pouvez télécharger ces cadres de coordonnéeslibrement. Lorsque vous aurez ouvert le fichier, il faudra copier tous les cadres et les coller dans l’espace objet de votre gabarit de dessin.Ceci étant fait, créez 4 blocs (un pour chaque cadre) en les nommant respectivement par le format de papier adéquat. Une fois vos blocs créés, supprimez les cadres de votre espace objet et enregistrez votre gabarit.

Les données du cartouche

Lorsque l’on dessine un cartouche (qui est en fait identique à un tableau), le paramètre le plus important à prendre en compte correspond à la dimension du cartouche. Afin de respecter une convention de représentation, la largeur du cartouche sera fixée à 190mm et la hauteur à 277mm. Il faut compter 10mm de marge par côté. Ce qui nous donne 210mm pour la largeur et 297mm pour la hauteur (format A4). Dans les formats supérieurs, la taille des marges peut être augmentée tant que le cartouche reste à l’intérieur du cadre de coordonnées.

Pour créer notre cartouche, nous aurons besoin de plusieurs champs qui donneront les informations nécessaires sur la nature du plan. Il y aura :

  • La date de création.
  • Le nom du dessinateur.
  • Un logo avec les coordonnées de contact de la société.
  • Le format de la feuille.
  • Le numéro du plan.
  • L’indice de révision (permet de voir si il y a eu des modifications).
  • Le nom du fichier de dessin.

Vous pourrez ajouter l’échelle générale du plan si vous le souhaitez mais ce n’est pas nécessaire pour cet exercice.

La création du cartouche

Nous avons toutes les données nécessaires pour la création de notre cartouche. Allons-y sans plus attendre. Nous commencerons par créer la structure du cartouche (création de ses lignes). Créez un nouveau bloc portant le nom de « Cartouche » et dessinez un cadre de 190 de long par 80 de haut dans l’éditeur de bloc.

Image utilisateur

Nous avons 8 champs de données à créer. Nous allons diviser l’intérieur du cadre du cartouche pour pouvoir placer ces données par la suite. Il faut donc adapter la taille de chaque champ en fonction des données qui y seront contenues. Pour ma part, je vais diviser le cadre en 2 dans le sens de la longueur.

Image utilisateur

Nous allons maintenant attacher notre logo au cartouche. Rendez-vous dans l’onglet Insertion puis, dans le groupe de fonctions Références, cliquez sur Image utilisateur. Dans la boîte de dialogue qui s’ouvre, allez chercher votre logo (préférez un format d’image JPG) et validez. Dans la seconde boîte de dialogue, laissez les paramètres par défaut et validez. Cliquez dans le coin inférieur gauche du cartouche pour positionner votre logo puis validez avec la touche Entrée. Sélectionnez et étirez votre image pour l’adapter au cartouche.

Image utilisateur

Oui, je sais ! Mon logo est un peu particulier. :lol: Cela reste tout de même une image qui illustre assez bien la situation. Nous pouvons compléter le reste avec les coordonnées de contact et le nom du dessinateur. J’ai même ajouté des labels pour chaque champs.

Image utilisateur

Pour info, j’ai réduit la hauteur du cartouche qui était un peu trop grande. Il mesure désormais 53mm de haut. Peu importe la hauteur, nous avons de la marge pour atteindre les 277mm. Tant que votre cartouche est harmonieux, c’est ce qui compte.

Les champs automatiques

Afin d’automatiser certains champs pour qu’ils puissent s’éditer sans que nous ayons quoi que ce soit à faire, nous pouvons insérer des champs relatifs aux données intégrées à AutoCAD comme la date de création et le nom du fichier de dessin par exemple. Ainsi, ces champs spécifiques s’éditeront automatiquement pour chaque nouveau dessin créé. Autant dire, un gain de temps non négligeable.

Pour insérer un champ de données dans notre cartouche, nous allons devoir passer par l’onglet Insertion. Nous utiliserons l’outil Champ présent dans le groupe de fonctions Données. Ne soyez pas timide, cliquez sur Image utilisateur.

Image utilisateur

On peut dire que l’on a de quoi faire avec tous ces champs. Vous comprendrez aussi que je ne puisse les détailler un par un. :-° Nous sélectionnerons donc ceux qui nous intéressent. Choisissez DateCréation. Dans la colonne du milieu, choisissez un format qui vous plaît et validez. Placez ensuite le champs dans la case appropriée de votre cartouche. La date du jour s’affiche, mais rassurez-vous, lorsque vous créerez un nouveau fichier, elle sera modifiée en conséquence.

Recommencez l’opération en sélectionnant cette fois-ci Nom de fichier. Dans les options de droite, choisissez Nom de fichier uniquement sinon vous risquez de vous retrouver avec un super nom à rallonge qui risque de sortir du cadre du cartouche. Je vous conseille même de réduire la taille des caractères du champs.

Image utilisateur

Après avoir inséré un champ automatique, on s’aperçoit que son contenu est surligné. Vous n’aurez plus besoin de vous en occuper lors de la création d’un document. Voici le résultat :

Image utilisateur

Passons aux champs paramétrables.

Les attributs de bloc

Hep, tu viens de nous parler des champs paramétrables et là tu nous donnes à étudier les attributs de bloc ! T’es pas un peu bizarre toi ? o_O

Non, rassurez-vous je n’ai rien de bizarre. En fait, nous pouvons créer des champs paramétrables grâce aux attributs de bloc. Les attributs de bloc vont nous permettre d’attribuer des informations aux blocs. Grâce à ces informations, nous aurons la possibilité d’éditer des données ou de les extraire pour générer une nomenclature par exemple. Pour ceux qui se demandent ce qu’est une nomenclature, c’est tout simplement un récapitulatif des pièces contenues dans un plan sous forme de liste ou de tableau. La nomenclature nous donne plusieurs informations sur les matières utilisées pour fabriquer une pièce, les quantités, la masse, les coûts, les traitements (galvanisé, peint…), les références et la liste n’est pas finie. En bref, elle nous fournit toutes les informations nécessaire à la fabrication d’un objet ou d’un ensemble d’objets.

Pour créer un attribut, il faut avant tout créer sa définition. Nous utiliserons l’outil Image utilisateur présent dans l’éditeur de bloc. Cliquez dessus.

Image utilisateur

Nous allons donc définir notre premier attribut de bloc. La boîte de dialogue de définition nous affiche 4 zones paramétrables. Nous avons :

  • La zone Mode qui va influer sur le comportement de l’attribut.
  • La zone Attribut qui définit le nom et les valeurs de l’attribut.
  • La zone Point d’insertion qui permet de spécifier un point d’insertion précis.
  • La zone Paramètres de texte qui permet de mettre le texte en forme.

Nous avons plusieurs attributs à définir pour notre cartouche. Afin de bien les différencier, nous allons leur attribuer une étiquette (zone Attribut). Nous commencerons par le format de papier. Dans le champ de saisie « Etiquette, inscrivez le nom « formatpapier » sans espace et sans les guillemets. On en conclu que « formatpapier » sera le nom de notre attribut.

Dans le champ de saisie Invite, écrivez « Indiquez le format de la feuille. ». Le champ de saisie Invite permet de donner une indication à l’utilisateur du bloc pour récupérer une information (le format de papier dans ce cas précis). Laissez les paramètres par défaut et cliquez sur Ok. Positionnez votre premier attribut dans le champ du cartouche adéquat. Si vous souhaitez indiquez un texte par défaut, il suffit de remplir le champ de saisie « Par défaut » avec votre texte. Vous n’aurez aucune difficulté à le modifier par la suite. Faites la même chose pour les autres champs de votre cartouche. Pour terminer, placez un point de base dans le coin inférieur droit du cartouche. Enregistrez le bloc et votre gabarit de dessin.

Image utilisateur

Tester le bloc

Empressons-nous d’aller tester notre cartouche. Dans l’éditeur de bloc, cliquez sur Tester le bloc. Votre cartouche s’affiche au milieu de la fenêtre de dessin. Pour le remplir, il faut double-cliquer dessus. Après quelques centièmes de seconde une boîte de dialogue contenant tous vos attributs s’affiche.

Image utilisateur

Pour modifier la valeur de chacun de vos attributs, il vous suffit de sélectionner l’attribut et remplir le champ de saisie Valeur en bas de la boîte de dialogue. Voilà, vous venez d’apprendre à créer un cartouche paramétrable. :)

Retour en haut

Attribuer un format de feuille

Nous allons nous rendre maintenant dans l’espace de présentation « A4 » que vous devez avoir créé précédemment. Nos blocs ayant été créés, nous pouvons les insérer dans les espaces de présentation. Si vous êtes dans la présentation « A4 » comme je vous l’ai demandé, supprimez le cadre du centre, insérez le bloc correspondant au cadre de coordonnées A4 et placez-le sur la feuille.

Image utilisateur

Ce n’est pas très adapté mais nous allons y remédier. Rendez-vous dans l’onglet Sortie du ruban et cliquez sur Image utilisateur dans le groupe de fonctions Traceur. Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, vérifiez que la présentation « A4 » est sélectionnée et cliquez sur Modifier.

Image utilisateur

Dans la zone Orientation du dessin, cliquez sur Portrait. Notre feuille sera ainsi positionnée dans la hauteur. Dans la zone Imprimante/traceur, choisissez « DWG To PDF.pc3 ». Lors de l’impression, le fichier de sortie sera un fichier PDF. Indiquez le même format de papier que dans l’illustration ci-dessus. Il ne reste plus qu’à configurer l’aire du tracé afin de centrer notre cadre. Dans la zone Aire du tracé, choisissez dans le menu déroulant, le mode Etendu. Dans le décalage du tracé, cochez l’option Centrer tracé et dans l’échelle du tracé, cochez l’option « A la taille du papier » et validez. Vous pouvez fermer le gestionnaire de mise en page.

Image utilisateur

Notre cadre de coordonnées s’est parfaitement adapté à la feuille et à l’aire de tracé. L’aire de tracé correspond à la partie visible qui sera imprimée. Cette partie est délimitée par des tirets sur la feuille de la présentation. Vous pouvez insérer le cartouche. Positionnez-le et validez plusieurs fois avec Entrée sans ajouter les paramètres.

Image utilisateur
Vous remarquerez dans le cartouche que les valeurs de certains attributs de bloc sont visibles (Titre et révision). Ces valeurs correspondent à la valeur par défaut que j’ai inscrite lors de la définition des attributs de bloc.

Répétez toutes ces opérations en prenant le soin d’attribuer l’orientation et le format correspondant pour chaque présentation. Enregistrez votre gabarit. Vos présentations sont prêtes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s